ADAD-9 (1)

« Les accessoires de luxe sont ma marotte, palpables et exigeants en terme d’apprentissage de technique et de savoir-faire. C’est l’amour du beau et du bien fait qui les élèvent au rang d’objets du désir. »

Angéline Dangelser est directrice artistique et designer de mode spécialisée dans le cuir.

Sa créativité ardente et on sens pointu de l’esthétisme l’ont aiguillée vers des études d’arts appliqués, qu’elle a suivis à l’ESAA Duperré à Paris.Elle polira ensuite son talent chez les plus grands. D’abord chez Christian Dior, où elle effectuera un stage au sein du studio bijoux de la légendaire maison de couture ; puis en premières missions à l’atelier prototypes accessoires en cuirs de la maison Jean Paul Gaultier et au sein de la maison Prada ,avant d’atterrir à Milan où elle créera des bijoux et des accessoires en cuir pour la maison Versace.

Avide d’expériences enrichissantes et refusant de se contenter d’avoir côtoyé les maîtres de la création, Angéline Dangelser enchaînera un apprentissage de bottier auprès du célèbre chausseur parisien Maurice Arnoult et une succession d’expériences professionnelles en Asie, lui permettant de perfectionner ses techniques, de pratiquer sa dextérité et d’élargir son univers créatif à la fois chic et surprenant.

Confiante dans son talent et assumant sa maturité artistique, elle fondera par la suite sa marque éponyme destinée aux femmes de caractère, auxquelles elle proposera un vestiaire à la fois distingué et décomplexé. Fervente croyante dans la magie des rencontres, elle gardera un œil grand ouvert sur les opportunités croisant son chemin et continuera de travailler en free-lance pour les grandes marques. Plus alsacienne que française, et plus internationale que tout, elle suivra son grand amour, le cuir, jusqu’au pays qui a donné son nom à la maroquinerie : le Maroc.

 

Texte Nouhad Fati

Photo Denis